Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] La Face Cachée De Margo : jeu de piste

[critique] La Face Cachée De Margo : jeu de piste

[critique] La Face Cachée De Margo : jeu de piste

Encore une nouvelle adaptation d’un succès littéraire de John Green, La Face Cachée De Margo embarque ses spectateurs dans un road trip vécu comme un exaltant jeu de piste. Et malgré quelques petites réserves sur des dialogues quelques fois trop artificiels ou certaines facilités narratives, le moins que l’on puisse dire c’est que le film s’avère réellement captivant. Une belle surprise.

Nous avons effectivement été plutôt conquis par La Face Cachée De Margo. Non que le film soit une totale réussite, mais dans son genre produit formaté pour ados –puisque pour rappel il s’agit de l’adaptation d’un livre de John Green [NDLR. l'auteur de Nos étroiles contraires - nous avons été agréablement surpris par la qualité de cette histoire pleine de rebondissements. Nous n’allons pas pour autant y trouver une « leçon de vie », pour paraphraser ce qui est plus ou moins inscrit sur les affiches promotionnelles, car le film et son discours s’adressent avant tout à un public jeune, mais nous avons simplement été séduits par l’énergie déployée pour mettre en image ce fameux road trip dans lequel se lance cette bande de potes. Une aventure qui prend l’apparence d’un exaltant jeu de pistes élaboré par la mystérieuse Margo, ayant décidé de disparaître du jour au lendemain et que le volontaire Quentin, fou amoureux d’elle depuis le plus jeune âge, va tout faire pour retrouver.

Davantage que le fait rechercher la résolution de l’histoire, c’est suivre Quentin et ses amis dans cette folle quête qui fait tout l’intérêt du long-métrage. Rien de bien original en soit, mais la fraîcheur qui se dégage de la relation très naturelle entre les différents personnages retient notre attention et nous touche. On croit volontiers en l’amitié des trois garçons et en leurs petites aspirations et souhaits personnels. Une amitié qui se trouvera renforcée à l’issue de leur excursion et des nombreuses « petites » épreuves la ponctuant. Vous imaginez aisément quel peut être le message d’un tel film, mais au moins la morale n’est pas trop envahissante et laisse au contraire aux spectateurs le loisir de se faire leur propre avis sur ce qui leur a été conté. On appréciera notamment l’absence de jugement sur les comportements des personnages, y compris lorsque ceux-ci agissent en dépit du bon sens ou agacent. Car ce que le film fait le mieux, c’est dépeindre les différentes facettes de l’adolescence, dans toute sa complexité et ses contradictions. Une période où l’obsession est considérée comme de l’amour, où les préjugés transparaissent malgré une ouverture d’esprit revendiquée, où l’on veut agir comme des adultes sans en assumer les conséquences (l’un des personnages veut se montrer cool en se bourrant la gueule « comme un grand » avant de redevenir un gosse lorsqu’il décide d’entamer le générique chanté de Pokemon…).

Bien entendu le film n’est pas exempt de défauts, à commencer par des dialogues quelques fois artificiels ou des facilités narratives. On pourra en revanche noter la très bonne prestation de l’ensemble du cast (Natt Wolff porte le film sur ses épaules) et notamment d’une Cara Delevingne débutante. Son aura de mannequin superstar convient parfaitement au tempérament de son personnage, aussi populaire et respecté qu’énigmatique et égocentrique. Un choix particulièrement judicieux et osé, qui apparaît comme évident tant l’on n’imagine pas une autre actrice à sa place, d’autant que la prise de risque est quasi-nulle puisqu’elle n’est finalement que peu présente à l’écran. Son ombre plane en revanche sur le reste du long-métrage, preuve du charisme évident de la jeune fille.

L’on ne doute pas du succès que La Face Cachée De Margo devrait avoir au cinéma, et contre toute attente compte tenu du public visé et de ses petites maladresses, nous l’avons apprécié.

Bien joué, avec une histoire relativement captivante, drôle (l’on rit beaucoup), une vraie et belle surprise.

 

 

 

Titre original

Paper Towns

Mise en scène 

Jake Schreier

Date de sortie

12/08/15  avec la 20th Century Fox

Scénario 

Scott Neustadter & Michael H Weber, d’après John Green

Distribution 

Natt Wolff, Cara Delevingne, Halston Sage, Austin Abrams, Justice Smith & Jaz Sinclair

Photographie

David Lanzenberg

Musique

Ryan Lott

Support & durée

35 mm en 2.35 : 1 / 109 minutes

 

Synopsis : D’après le best-seller de John Green, La Face Cachée de Margo est l’histoire de Quentin et de Margo, sa voisine énigmatique, qui aimait tant les mystères qu’elle en est devenue un. Après l’avoir entraîné avec elle toute la nuit dans une expédition vengeresse à travers leur ville, Margo disparaît subitement – laissant derrière elle des indices qu’il devra déchiffrer. Sa recherche entraîne Quentin et sa bande de copains dans une aventure exaltante à la fois drôle et émouvante. Pour trouver Margo, Quentin va devoir découvrir le vrai sens de l’amitié… et de l’amour.