Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Le Hulk a vu : Terminator Genisys

[critique] Le Hulk a vu : Terminator Genisys

[critique] Le Hulk a vu : Terminator Genisys
Juste avant la défaite de Skynet, ce dernier envoie un Terminator dans le passé pour éliminer Sarah Connor, la mère de John, élément essentiel de la résistance humaine. Kyle Reese est désigné pour voyager dans le passé à son tour afin de restaurer le futur.
Partant des prémices introduites dans les deux premiers opus, ce nouveau volet ajoute de nombreuses retouches à la fameuse boucle temporelle récurrente de la saga, ce qui s'accompagne de diverses surprises bien senties. Passés quelques clins d'oeil inévitables et un twist plus ou moins pertinent, on est confrontés à des enjeux réchauffés depuis Terminator 3, agrémentés de bastons robotiques de bonne facture.

Il y a certes quelques bons moments de bravoure mais, dans l'ensemble, le film est hélas bien loin d'être aussi profond et touchant que Terminator 2.

NDLR. Evitez autant que possible la bande-annonce complète, qui vous spoile du rebondissement le plus important de ce film. 

 

 

Titre original

Terminator : Genisys

Réalisation 

Alan Taylor

Date de sortie

1er juillet 2015 avec Paramount

Scénario 

Laeta Kalogridis & Patrick Lussier d'après les personnages créés par James Cameron & Gale Anne Hurd

Distribution

Arnold Schwarzenegger, Emilia Clarke, Jason Clarke, Jai Courtney & J.K. Simmons

Photographie

Kramer Morgenthau

Musique

Lorne Balfe

Support & durée

35 mm / 126 min

 

 

Synopsis : Le leader de la résistance John Connor envoie le sergent Kyle Reese dans le passé pour protéger sa mère, Sarah Connor et préserver l'avenir de l’humanité. Des événements inattendus provoquent une fracture temporelle et Sarah et Kyle se retrouvent dans une nouvelle version du passé. Avec l'aide d'un allié inattendu, ils doivent faire face à un nouvel ennemi. La menace a changé de visage.