Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Fast & Furious : retour sur la saga (6)

Publié par Vance sur 5 Avril 2015, 12:59pm

Catégories : #Sur écran : rattrapage de séance, #blu-ray, #Sagas & franchises, #Cinéma 2013

[critique] Fast & Furious : retour sur la saga (6)

Cette fois, c'est Luke Evans qui rejoint le casting dans lequel réapparaît Michelle Rodriguez, pour une suite directe fidèle à la volonté d'en mettre encore plus à l'écran : plus de flingues, plus de filles et surtout plus de bagnoles. Aux caisses kitées et tunées des origines viennent s'ajouter les monstres de puissance US aux V8 surdimensionnés (comme l'antique Dodge Daytona de Torreto), mais également des véhicules de haut de gamme de chez Mercedes ou BMW, deux Aston Martin dont une magnifique Vanquish ainsi que quelques GT de prestige de la marque au cheval cabré, dont une Enzo splendide.

Plus que jamais, l'accent est porté sur le lien spécial unissant les membres du clan Torreto, qui s'étaient retirés du monde pour jouir du pactole raflé dans le précédent volé : un prétexte plus tard et ils sont tous prêts à remettre leur liberté, leur mode de vie et leur sécurité en jeu à l'appel de l'un des leurs. On ne s'en plaindra pas, d'autant qu'on a droit à un adversaire digne de leurs facultés, vicieux et retors, qui bénéficie d'un allié de poids. Mais le script improbable est avant tout l'occasion de nous ménager quelques-unes des séquences les plus inventives et farfelues (mais totalement jubilatoires) du cinéma d'action, dont une course avec un char sur une autoroute espagnole et un duel démesuré entre un avion cargo et quelques automobiles. Ca déménage sec, c'est nerveux, puissant et parfois brutal avec un Dwayne Johnson qui prend ses aises et un Vin Diesel qui ne s'en laisse pas compter ; on a même droit à une baston entre deux filles d'une incroyable violence.

Impossible de bouder son plaisir, quand bien même on ferait la fine bouche sur un scénario abracadabrant. Et en bonus, la scène post-générique annonce un épisode 7 apocalyptique.

 

 

Titre original

Fast & Furious 6

Réalisation 

Justin Lin

Date de sortie

22 mai 2013 avec Universal Pictures

Scénario 

Chris Morgan

Distribution

Vin Diesel, Paul Walker, Dwayne Johnson, Jordana Brewster, Gal Gadot & Michelle Rodriguez

Photographie

Stephen F. Windon

Musique

Lucas Vidal

Support & durée

Blu-ray Universal (2013) region B en 2.35:1 / 130 min

 

Synopsis : Dom, Brian et toute leur équipe, après le casse de Rio, ayant fait tomber un empire en empochant 100 millions de dollars, se sont dispersés aux quatre coins du globe. Mais l’incapacité de rentrer chez eux, et l’obligation de vivre en cavale permanente, laissent à leur vie le goût amer de l’inaccomplissement. Pendant ce temps Hobbs traque aux quatre coins du monde un groupe de chauffeurs mercenaires aux talents redoutables, dont le meneur, Shaw est secondé d’une de main de fer par l’amour que Dom croyait avoir perdu pour toujours : Letty. La seule façon d’arrêter leurs agissements est de les détrôner en surpassant leur réputation. Hobbs demande donc à Dom de rassembler son équipe de choc à Londres. En retour ? Ils seront tous graciés et pourront retourner auprès des leurs, afin de vivre une vie normale. 

 

[critique] Fast & Furious : retour sur la saga (6)
[critique] Fast & Furious : retour sur la saga (6)

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents