Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] La Légende De Manolo : fantasia mexicaine

Publié par Nico sur 23 Octobre 2014, 07:02am

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma 2014, #Cinéma d'animation

Seconde production d'un film d'animation pour Guillermo Del Toro, qui continue d'aider de jeunes réalisateurs à mener à bien leurs projets en les faisant profiter de son expérience, La Légende De Manolo est un spectacle que l'on ne peut que vous conseiller d'autant qu'il met en scène tout un folklore mexicain auquel le public n'est pas spécialement habitué. Coloré, inventif, drôle, enjoué, parfois un peu trop hystérique, il bénéficie d'une direction artistique fantastique.

Voir le film de Jorge R. Gutierrez pour la première fois revient à ressentir les sensations que l'on avait pu avoir devant Moulin Rouge ! de Baz Luhrmann : on est conscient d'avoir eu en face de nous un objet filmique très intéressant, débordant d'ambition, mais peut-être un peu trop hystérique pour avoir pu en saisir immédiatement toutes les nuances, épuisés par ce trop-plein de couleur, de relief, de musiques, de mouvements. On peut donc le dire d'emblée, La Légende De Manolo gagnera à chaque vision ! Il faut dire que Guillermo Del Toro, producteur pour l'occasion, n'est pas du genre à s'engager dans n'importe quel type de projet et que celui du jeune réalisateur Jorge R. Gutierrez avait tout pour le séduire. Comme un gage de qualité, le metteur en scène de Pacific Rim semble encore une fois très impliqué dans la création de ce long-métrage inspiré, après une première incursion fort réussie dans le milieu de l'animation avec le très bon Les Cinq Légendes. Le résultat s'avère très enthousiasmant, une fois de plus, d'autant qu'il s'appuie sur tout un ensemble de mythes mexicains finalement assez méconnus car très peu représentés habituellement au cinéma.

Un régal que de suivre les aventures de cette bande gentiment déjantée à travers les mondes de ce Mexique folklorique, qu'il s'agisse de celui des vivants ou de celui, encore plus coloré et délirant, des esprits. Il est à noter, en outre, que la direction artistique est fantastique, avec ses personnages faits de bois, aux articulations les faisant ressembler à des petits jouets animés (ce qu'ils sont dans l'histoire, puisqu'elle est contée par un narrateur devant une classe, comme dans l'introduction de Hellboy 2 : Les Légions D'Or Maudites). Le spectacle est coloré et enjoué, avec un relief pertinent, le tout relevé par de très bonnes musiques, qu'elles soient originales ou reprises (Radiohead et Elvis quand même…). La fameuse légende donnant son titre français au film demeure plutôt attachante, l'aventure trépidante est également empreinte d'émotion. Les nombreuses notes humoristiques fonctionneront autant sur les adultes que sur les enfants, chaque public y trouvera entière satisfaction. On pourra en revanche se demander si l'intrigue en elle-même, avec cette histoire de pari aux multiples enjeux narratifs, n'est pas trop complexe à suivre pour les plus jeunes, comme en attestent les coupes régulières ramenant au narrateur dans le présent et explicitant la moindre subtilité scénaristique pour ne perdre aucun spectateur en cours. On notera de plus une gestion maladroite du rythme, et l'on aurait peut-être apprécié que le film soit moins hystérique dans le monde des vivants, ce qui aurait pu permettre d'apporter un contraste plus marqué avec l'univers des esprits censé être plus exubérant, vif et guilleret. A force de trop vouloir en faire, le film finit ainsi par fatiguer car il ne ménage aucune pause, et l'on en vient à ne plus savoir différencier les éléments importants pour l'intrigue de ceux qui sont de l'ordre de l'anecdote.

Des maladresses que l'on peut facilement mettre sur le compte du manque d'expérience de son scénariste et metteur en scène, dont la carrière s'annonce bien évidemment prometteuse. Car La Légende De Manolo est un divertissement jubilatoire, et une véritable alternative à d'autres productions relativement plus formatées de certains studios concurrents. Et Chui le cochon est formidable !

 

 

Titre original

The Book Of Life

Mise en scène 

Jorge R Gutierrez

Date de sortie

22/10/14 avec la Fox

Scénario 

Jorge R Gutierrez & Doug Landale

Distribution 

Les voix en VO de Diego Luna, Zoe Saldana, Channing Tatum, Ron Perlman & Ice Cube

Photographie

 

Musique

Gustavo Santaolalla

Support & durée

35 mm / 95 minutes

 

Synopsis : Depuis la nuit des temps, au fin fond du Mexique, les esprits passent d’un monde à l’autre le jour de la Fête des Morts. Dans le village de San Angel, Manolo, un jeune rêveur tiraillé entre les attentes de sa famille et celles de son cœur, est mis au défi par les dieux. Afin de conquérir le cœur de sa bien-aimée Maria, il devra partir au-delà des mondes et affronter ses plus grandes peurs. Une aventure épique qui déterminera non seulement son sort, mais celui de tous ceux qui l’entourent.

 

 

[critique] La Légende De Manolo : fantasia mexicaine

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents