Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Expendables 3 : les héros sont fatigués

[critique] Expendables 3 : les héros sont fatigués

Les Expendables ont pour mission de capturer un dangereux trafiquant d'armes afin qu'il soit traduit en justice. Refusant de risquer leur vie, Barney abandonne ses anciens coéquipiers et engage de jeunes recrues. 

 

Cette deuxième suite accentue encore le côté "has been" de ces héros, et l'idée de les confronter à une nouvelle génération d'Expendables amène un vent de fraîcheur au sein du groupe de guerriers. Toutefois, cela ne révolutionne nullement la saga qui nous offre là encore son lot d'explosions, de gunfights et de bastonnaides à la mode des années '80

C'est suffisamment bourrin et bien fichu pour rester accrocheur, mais hélas, on commence à sentir que le délire de nos vieux briscards hollywoodiens se prolonge un peu trop et perd de son attrait.

 

Titre original

Expendables 3

Réalisation 

Patrick Hugues

Date de sortie

20 août 2014 avec Metropolitan

Scénario 

Stallone, Rothenberger & Benedikt

Distribution 

Sylvester Stallone, Jason Statham, Arnold Schwarzenegger & Mel Gibson

Photographie

Peter Menzies Jr

Musique

Brian Tyler

Support & durée

35 mm / 127 min

 

Synopsis : Barney, Christmas et le reste de l’équipe affrontent Conrad Stonebanks, qui fut autrefois le fondateur des Expendables avec Barney. Stonebanks devint par la suite un redoutable trafiquant d’armes, que Barney fut obligé d’abattre… Du moins, c’est ce qu’il croyait. 
Ayant échappé à la mort, Stonebanks a maintenant pour seul objectif d’éliminer l’équipe des Expendables. Mais Barney a d’autres plans... Il décide d’apporter du sang neuf à son unité spéciale et d’engager de nouveaux équipiers plus jeunes, plus vifs et plus calés en nouvelles technologies. Cette mission se révèle rapidement un choc des cultures et des générations, entre adeptes de la vieille école et experts high-tech. 
Les Expendables vont livrer leur bataille la plus explosive et la plus personnelle…

 

 

[critique] Expendables 3 : les héros sont fatigués